NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

vendredi, juin 15, 2012

The Hextalls : Critique de «Rock You To Sleep».

The Hextalls, une formation canadienne de pop punk, est musicalement un mélange de groupes comme The Copyrights, The Ramones, The Dopamines et The Lillingtons, etc. Le groupe de Vancouver n'en est pas à un premier album, puisqu'ils ont trois autres disques. Contrairement aux autres opus, la maturité au travers de l'humour unique des textes se fait sentir sur ce quatrième album studio «Rock You To Sleep».

Indépendants dans la scène canadienne depuis 1998, The Hextalls offrent encore d'excellents disques après quatorze années. «Rock You To Sleep» vous transporte dans un monde bien à lui où se retrouve des fanatiques d'Hulk Hogan, de Kenny Roger, Kelly Gruber, Tiger Woods et surtout de hockey. C'est normal, puisque le nom du groupe The Hextalls a bel et bien un lien avec le légendaire gardien de but dans la LNH, Ron Hextall. Ce dernier a joué pour les Flyers de Philadelphie, les Islanders de New York et les fameux Nordiques de Québec.

L'album débute avec «Welcome To The Record II - Electric Boogaloo» d'où le titre est assez clair: Il annonce le début du disque «Welcome To The First song, On the brand new records...», ceci reste que l'intensité de la fin, même si elle n'est pas dans le tapis, fait en sorte que la chanson décolle et prépare bien les oreilles pour la pièce suivante. On retrouve l'univers humoristique du groupe sur la pièce à propos du chanteur country assez connu du milieu artistique «My Non is Kenny Rogers». Une autre excellente chanson qui démontre du pop punk à son meilleur et qui frise la perfection à mes tympans.

Certains d'entre vous en écoutant «I Just Want To Sleep in the Treehouse» se rappelleront sans doute la cabane dans l'arbre qu'ils possédaient et où ils campaient dedans. Musicalement parlant, d'autres chansons m'ont frappé, mais les énumérer une à une revient trop souvent à la même chose. J'ai particulièrement aimé la dernière chanson du disque qui a pour sujet la paternité «Holy Fuck I'm A Dad». Toujours dans un contexte d'humour, mais reflétant quand même la réalité qui arrive souvent avec cette petite surprise de la vie, qu'elle soit désirée ou non.

Du côté vocal, il n'y a pas grand-chose à dire: On entend et comprend clairement le sens des textes et la tonalité est quasi parfaite; c'est ce qui fait le succès de l'album...Quand tout est bien exécuté et d'une bonne qualité, on ne peut qu'aimer! «Rock You To Sleep» s'écoute facilement et ce, dans tous les contextes et s'agence parfaitement à votre lecteur de disques d'automobile. Que tu écoutes ta musique avec un verre de vin, des cocktails de fort ou une bonne bière froide (le classique), l'album se mixera parfaitement à l'atmosphère et ne vous ne serez pas déçu.

Malheureusement, vous ne trouverez pas d'album ou de vinyle du groupe The Hextalls chez vos disquaires indépendants préférés dû au fait qu'ils sont indépendants eux aussi. En revanche, vous pouvez les encourager en achetant leurs disques sur leur site internet officiel par Paypal ou carte de crédit pour environ 12$ chacun. Je vous conseille «Rock You To Sleep» et même les précédents albums. Il existe aussi une version numérique de cet album sur Bandcamp pour 8$. Bref, encourageons tous et toutes la scène locale!

(Écrit par : Deslo)




LIENS DES SITES :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire